Dans la chaleur de la nuit, compte rendu de la soirée d’observation du 12 août 2022

Nouvelle sortie pour les adhérents de la SAPL, ce vendredi 12 août 2022, dans une nuit éclairée par une Lune sortant à peine de sa plénitude. Cette sortie avait pour but avoué de peaufiner la maîtrise de son matériel, mais était surtout le prétexte pour sortir en dehors de la ville, à la recherche d’un peu de fraîcheur nocturne après une journée caniculaire. Avec une telle lune, nos efforts se sont concentrés sur les planètes : Saturne, Jupiter et, pour la performance, Neptune. Jessica et Gerald étaient présents pour se frotter à la manipulation de leurs télescopes respectifs.

Participants et matériel

Thierry BARRAULT et son épouse – transat équatorial et conseiller avisé auprès des participants
Jean-Pierre DEBET et Daniel DEBORD – lunette TMB115/800
Frédéric DELLOUME – “Time-lapser” sur Canon 6D
Pascal KIEFFER – lunette Skywatcher triplet 120/840 ED Esprit
Denis LEFRANC – Celestron 11 (280/2800)
Philippe PACAUD – Maître chien, en attente de Dobson 254/1200
Jessica PRULOT – Newton Perl 200/1000
Gerald THOMAS – Newton Skywatcher 200/1000

Le Perl 200/1000 de Jessica PRULOT. A l’arrière plan : le Skywatcher 200/1000 de Gerald THOMAS. Crédit photo : Frédéric DELLOUME


Conditions météorologiques

Température chaude en début de soirée baissant en cours de nuit jusqu’à 21° C. Turbulence moyenne, pas de vent.

Objets observés

En sortie de pleine Lune, le ciel profond est inaccessible en visuel; les observations se sont concentrées sur les planètes et la Lune.

Planètes :

Saturne s’est montrée intéressante dans tous les instruments, malgré sa faible hauteur en début de nuit. Très bien résolue dans tous les instruments, notamment avec un filtre jaune nous, indique Gérald. En fin de soirée, excellente vision dans la TMB 115/800 de Daniel DEBORD, avec un oculaire de 5mm + Barlow x 2. Dans une atmosphère plus calme qu’en début de soirée, l’image s’est montrée particulièrement piquée, avec une division de Cassini plus qu’évidente et une teinte chaude très agréable.

Saturne, filmée par une caméra ZWO ASI120MC au foyer du C11 de Denis LEFRANC. Crédit photo : Frédéric DELLOUME

 

Jupiter, bien qu’encore très basse sur l’horizon, a révélé des détails intéressants à sa surface dans tous les instruments.

Neptune, résolue sous la forme d’un point bleu dans la lunette TMB 115/800 de Daniel Debord.

Lune :

En sortie de pleine Lune, l’observation du terminateur, qui se confond quasiment avec le bord droit du disque lunaire, commence tout juste à être intéressante : le relief tourmenté des cratères est bien mis en valeur, avec des falaises éclairées qui semblent flotter en apesanteur au-dessus de la surface. L’utilisation d’un filtre Crystalview Moon Filter sur le Téléscope de Gérald à renforcé le contraste de l’image.

Fin de la soirée à 1h00.

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.