Conférence d’astronomie 12 mars 2010

La nouvelle conférence organisée par la Saplimoges porte sur les Étoiles à neutrons, leur observation, leur histoire, leur fonctionnement…
étoile à neutrons_1
Animée par Micaela OERTEL, chargée de recherches CNRS au Laboratoire de l’Univers et de ses Théories (LUTH) de l’Observatoire de Paris/Meudon, elle aura lieu le :

vendredi 12 mars 2010 à 20h30
amphithéâtre Billy,
Faculté des Sciences et Techniques de Limoges
123, avenue Albert-Thomas

Tout au long de leur vie, les étoiles massives sont secouées par des explosions si violentes que les hommes ont bien du mal à se les représenter. A leur mort, ces explosions atteignent leur paroxysme :
– les couches externes de l’étoile sont projetées dans l’espace à des vitesses incroyables avec production d’une lumière très intense visible en plein jour : la super-nova,
– les couches internes s’effondrent sur elles-mêmes sous l’effet de la gravitation, donnant naissance à une boule de matière très dense : l’étoile à neutrons.
Ces objets fascinants et mystérieux commencent à dévoiler leurs secrets. Constitués d’un amas très compact de neutrons (protons ayant acquis un électron), il possèdent une toute petite taille : 10 à 20 kilomètres de diamètre, comparée à leur masse énorme de 1,4 à 1,8 fois celle de notre Soleil. Une poignée de leur “matière” pèse plusieurs dizaines de tonnes…l Ils tournent sur eux-mêmes à des vitesses fantastiques de plusieurs centaines de tours par seconde en émettant un rayonnement continu ou périodique – on parle alors de pulsars – qui révèle leur présence aux astronomes. Certains, les plus massifs, se transforment mêmes en trous noirs : des objets ultra-compacts, complètement invisibles, qui, en parfaite impunité dans un noir absolu, engloutissent toute matière stellaire passant à leur portée.

Comment observe-t-on les étoiles à neutrons ? Depuis quand ? Les connaissances actuelles suffisent-elles à expliquer leur fonctionnement ?

C’est à toutes ces questions que répondra notre invitée
Micaela OERTEL, Chargée de recherches au LUTH de l’Observatoire de Paris/Meudon
au cours de sa conférence, accessible à tous.

L’entrée est libre et gratuite grâce au soutien de la Faculté des Sciences et Techniques, l’Institut de Recherches sur l’Enseignement des Mathématiques et la mission universitaire “Diffusion de la Culture et ses Savoirs”.

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.