1

Compte rendu de la soirée d’observation du 28 mai 2022

Petit retour sur la soirée d’observation du 28 mai 2022 dans le vignoble de Verneuil-sur-Vienne (87), la première depuis longtemps, entre Lune trop présente et météo contrariante…

Participants (6) et matériel :
Jean-Pierre DEBET, jumelles sur pied
Daniel DEBORD, tablette lumineuse…
Pascal KIEFFER, lunette de 120 mm, café sucré
Frédéric DELLOUME, Dobson 130/630
Myriam CHANTEREAU, lunette ornithologique
Denis LEFRANC, Dobson 400/1800

Le Dobson 400 se met en température. Derrière, Pascal installe sa lunette 120.

Conditions météo :
Température douce mais fraichissant rapidement en cours de soirée. Ciel clair, pas mal de traces d’avions et quelques petits nuages d’altitude qui ont rapidement disparu. Un peu de vent mais rien de gênant. Turbulence très modérée. Pollution lumineuse marquée sur l’Est.

Observations :
Passage de l’ISS à 22h38, bien lumineuse malgré un ciel loin d’être noir.
A partir de 23h, le ciel commence à s’assombrir.

Objets observés :

Amas globulaires et amas ouverts:
M 53 : dans la Chevelure de Bérénice, petit amas pas facile à résoudre, peu contrasté.
M 13 : le Grand Amas d’Hercule, dans la constellation du même nom, bien résolu dans la 120mm de Pascal, superbe au Dobson de 400 avec une belle sensation de relief. Imposant avec un oculaire de 10mm.
M 92 : toujours dans Hercule, plus concentré que M13, mais tout aussi contrasté. Superbe, lui aussi.
M 80 : dans la constellation du Scorpion, assez joli et facilement résolu au 400.

Galaxies :
M 104 : la galaxie du Sombrero
, dans la constellation de la Vierge : toujours aussi joli malgré la pollution lumineuse qui affadit le contraste. Au 20mm dans le Dobson, noyau assez brillant et assez bonne vision de la bande de matière sombre sur la partie supérieure.
NGC 4565 : la galaxie de l’Aiguille, dans la constellation de la Chevelure de Bérénice : ma galaxie préférée. En vision indirecte, belle vision de la taille de la galaxie, très fine et très étendue. La bande de matière sombre n’était pas très visible.
M81 : galaxie de Bode – M82 :  galaxie du Cigare : dans la Grande Ourse : très jolies au 31 mm. Belle vision de la structure de M82.
M51 : la galaxie du Tourbillon dans la constellation des Chiens de Chasse. Belle vision des bras spiraux de la galaxie principale, mais le pont de matière avec la petite galaxie d’à côté était invisible (merci la pollution lumineuse).

Nébuleuses planétaires :
M97 : la Nébuleuse du Hibou
dans la Grande Ourse, pas très intéressante car vision d’une boule grise sans détail ni contraste. Ça reste un objet difficile en visuel, même au Dobson, surtout sous un ciel pollué.
M57 : la Nébuleuse de la Lyre
, dans la constellation du même nom, évidente avec le 31 mm malgré son positionnement à l’Est, pollué par les lumières de Limoges. Au 20 mm c’est presque mieux : belle vision de l’anneau et de la nébulosité au centre.

Conclusion :
Une bonne soirée à l’ambiance sympa, un bon parcours dans le ciel avec beaucoup d’objets observés. On peut regretter la pollution lumineuse qui affadit le contraste. Il a fallu attendre minuit pour commencer à profiter d’un ciel à peu près noir.
Personnellement, j’ai eu beaucoup de plaisir à ressortir le Dobson, qui n’avait pas vu le ciel depuis au moins 3 ans et à partager de belles images avec les adhérents présents.

Denis LEFRANC