Ciels étoilés en Limousin

Peyrilhac03A Peyrilhac mardi  23 août sur le stade municipal, les lumières de la ville éteintes par Monsieur le Maire, c’est un ciel immaculé, transparent qui va assurer le succès de cette première fête des étoiles sur cette commune. Du côté de l’animation, les prévisions météo promettant des conditions d’observation exceptionnelles, les bénévoles de la Société d’Astronomie Populaire de Limoges (saplimoges.fr), ne s’y sont pas trompés et arrivent en force en début de soirée pour assurer le spectacle. Pas moins de 10 instruments d’astronomie, lunettes, télescopes, jumelles doubles,  sont alignés prêts à profiter de cette opportunité céleste. Du côté du public, on a bien compris aussi que la soirée serait une réussite, puisque dès 21H00, plus d’une centaine de personnes sont présentes et attendent avec impatience que le déclin du soleil laisse enfin place à la nuit noire, tandis que les planètes, Mars et Saturne,  sont déjà bien visibles au Sud-Ouest dans ce jour finissant.

Dès le crépuscule, les télescopes pointent déjà vers Saturne qui, bien inclinée, montre  ses anneaux clairement détachés, et une image quasi parfaite sous ce ciel privé exceptionnellement de turbulences. Alors que la nuit noire arrive enfin, Francis,  animateur de la Saplimoges, présente le ciel aux participants qui, découvrant pour la plupart la géographie du ciel,  apprennent à repérer les principales  constellations, et sont initiés aux fondamentaux de la mécanique céleste.

Puis retour derrière les instruments d’observation pour admirer amas d’étoiles, galaxies, nébuleuses planétaires, étoiles doubles. Sylviane de son côté, aux pieds de sa lunette de 80mm, raconte à un groupe passionné la mythologie des constellations, Denis, plus loin avec son télescope de 350mm, offre aux spectateurs la vision superbe des dentelles du cygne, et mêle à la poésie de l’image des explications plus scientifiques.

Peu avant minuit, comme dans un ballet dont le  tempo a été réglé au millimètre, la lune apparaît doucement et commence lentement à imposer sa dictature lumineuse dans le ciel. Les étoiles les plus faibles disparaissent une à une, les objets du ciel profond s’estompent progressivement.  Un dernier coup d’œil à l’oculaire pour admirer les reliefs de notre satellite naturel, et il est temps de rentrer à une heure et demi du matin, laissant les spectateurs, surtout les plus jeunes, fascinés par cette nuit exceptionnelle.

Puis ce vendredi 26 août la Saplimoges a clôturé cette saison estivale d’observations publiques,   en partenariat avec l’Université populaire d’Eymoutiers, sur cette commune, presque dans les mêmes conditions, avec un très bon ciel à près de 500 mètres d’altitude. Là aussi, un public curieux a été fidèle à ce rendez-vous annuel, et a entraîné les bénévoles de la SAPL, pour leur plus grand plaisir, jusqu’à une heure du matin.

A l’heure du bilan, avec les Grands Chézeaux et Couzeix, les 4 observations publiques de l’été, animées par la Saplimoges ont attiré plus de 400 personnes, et ont contribué à la valorisation de la matière scientifique, particulièrement auprès des plus jeunes.

Ce succès doit bien sûr être partagé avec les communes ou les organisations locales qui nous ont accueillis, mais aussi avec les bénévoles de l’association qui se sont parfaitement mobilisés pour  ces rencontres annuelles avec le public.

Bien sûr rendez-vous l’année prochaine.

Christian JACQUIER

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.