Conférence d’astronomie 27 mai 2016 20H30

La Saplimoges a le plaisir de vous inviter à sa 31ème conférence d’astronomie qui aura lieu :

Vendredi 27 mai 2016 à 20H30
à l’amphithéâtre Billy de la Faculté des Sciences et Techniques, 123 avenue Albert Thomas,

Animée par : Thérèse ENCRENAZ,
Directrice de Recherche émérite au CNRS, spécialiste des atmosphères planétaires à l’Observatoire de Paris-Meudon.

elle aura pour thème :
L’Eau dans le Système Solaire
oceanworlds-16

Sur la Terre, l’eau est une molécule essentielle qui a joué un rôle déterminant dans l’apparition de la vie ; elle est aussi indispensable à son développement et à son maintien. L’eau est aussi omniprésente dans l’Univers, depuis les objets du Système solaire jusqu’aux lointaines galaxies.

Il n’y a que sur la Terre  que la forme liquide de l’eau ait été formellement identifiée. Cependant, il existe de fortes présomptions qu’il y en ait eu sur Mars dans le passé, et qu’il existe un océan liquide sous la surface de certains satellites extérieurs. Ces deux hypothèses ouvrent d’importantes perspectives dans le cadre de la recherche d’une vie extraterrestre.

Selon le scénario couramment admis de formation des planètes au sein d’un disque, l’eau a joué un rôle déterminant en fixant, au niveau de sa ligne de condensation, la frontière entre planètes telluriques et planètes géantes. L’eau (incorporée sous forme de glace) est ainsi un constituant majeur des petits corps formés dans le Système solaire extérieur (satellites, astéroïdes lointains, comètes et objets transneptuniens).

Aujourd’hui, l’eau est sous forme gazeuse au niveau de l’orbite de Vénus, majoritairement liquide au niveau de la Terre et majoritairement sous forme solide au niveau de celle de Mars. Du fait des états différents de la molécule en fonction de sa distance au Soleil, l’eau a ainsi joué un rôle essentiel dans l’évolution divergente de ces trois planètes.

Enfin, l’eau est particulièrement recherchée dans l’atmosphère des planètes extrasolaires (ou « exoplanètes ») découvertes en grand nombre au cours des deux dernières décennies. Elle a déjà été détectée dans un certain nombre d’objets et le sera sans nul doute dans les années à venir. Le but ultime de cette recherche, en pleine expansion, est bien sûr la recherche d’une exoplanète susceptible d’abriter la vie.

Ce sont tous ces aspects que Thérèse ENCRENAZ nous dévoilera durant cette conférence.

Venez nombreux comprendre une partie du mystère de notre présence sur Terre.
Entrée libre et gratuite.

Cette conférence est organisée par la Saplimoges avec le soutien de la Fondation Partenariale de l’Université, de la Faculté des Sciences et Techniques de Limoges et de l’IREM.

 

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.